Bloquée à 3kg de l’objectif final !

Que faire quand le poids stagne ?

En 6 mois, j’ai perdu 14 kg sans me poser de questions, tranquillement, lentement et sûrement. Mais voilà, depuis 4 semaines mon poids stagne, ma balance ménage le suspense et mon poids hésite à 2 ou 3 kg de la ligne d’arrivée ! (objectif : -17kg). Me voilà donc confrontée à un palier de poids, phénomène classique et tout à fait normal mais combien agaçant ! J’ai effectué mes petites recherches habituelles sur internet pour déterminer la meilleure méthode pour casser ce palier et me débarrasser de ces 2 ou 3 kilos récalcitrants et voici mes conclusions :

  1. Ne pas s’énerver : c’est inutile et risque même de provoquer des fringales !
  2. Ne pas céder à la tentation de manger moins pour maigrir plus vite.
  3. Faire le point pour vérifier si l’on a pas commis d’éventuelles erreurs (gros écarts, augmentation progressive des portions ou diminution de l’activité physique).
  4. Corriger en conséquence si nécessaire
  5. Opérer de petits changements dans ses habitudes alimentaires ou sportives, manger léger un jour, plus copieux le lendemain, varier la durée ou l’intensité des exercices physiques d’un jour à l’autre, bref casser la routine pour surprendre son métabolisme qui s’est adapté à un régime de croisière.

Bon, alors voici mon plan d’action pour les jours à venir :

  1. Je vais retenter une petite cure de pommes, enfin, juste une version light, 3 pommes par jour, crues ou cuites en plus de mon alimentation habituelle, c’est bon pour la santé et ça rassasie bien !
  2. Je vais essayer de me bouger un peu plus, j’avais mis en pratique des petits exercices faciles et des séances de marche mais j’avoue avoir ralenti tout ça sans vraiment m’en rendre compte.
  3. Me coucher plus tôt. Il est prouvé que le manque de sommeil a une action négative sur la régulation du poids.

Mise en pratique immédiate : ça me plairait bien d’atteindre mon objectif final d’ici la fin du mois, je m’étais donné un an pour perdre ces 17kg et j’y suis presque au bout de 6 mois seulement ! Allez je tente un sprint final et je vous dirai ce qu’il en est début juillet.

 

 

Ce contenu a été publié dans Régime, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Bloquée à 3kg de l’objectif final !

  1. Jojo19 dit :

    Je te souhaite bonne chance pour réussir ton sprint final ! Mais je suis sûre que tout va bien se passer pour toi. Tu as vraiment adopté la bonne technique, et ces 17 kilos que tu auras perdu, ils auront disparu pour de bon ! En tout cas j’adore toujours lire tes petites recherches qui sont très instructives. Moi des pommes j’en mange tout l’hiver, minimum 2 par jour, donc l’été j’essaye vraiment de manger autre chose, pour ne pas me dégouter ^^ Mais je pense que d’ici septembre/octobre je vais essayer ta petite cure de pommes 🙂
    Gros bisous et vivement les résultats !

  2. Alexis Pplume dit :

    Bonjour,

    Félicitations à toi pour ta ténacité, et la force de caractère dont tu as fait preuve dans ta quête d’un poids de forme. Pour ma part, j’en suis au tout début, et je ne veux pas entendre parler de régime (trop de yoyo, trop de sacrifice pour finalement tout reprendre voire plus quelques mois plus tard). Je vais essayer de suivre certains des conseils judicieux que tu as laissés sur le blog (pas forcément se peser tous les jours, prendre son temps, ne pas céder aux sirènes des régimes bidons, s’écouter…)

    Merci de partager cette aventure! You did it! Je te souhaite bonne chance pour les 2-3 kilos qui te donnent encore quelques soucis.

    A bientôt

    • Lucille dit :

      Hello Poids Plume, désolée de te répondre si tard (j’avoue avoir un peu déserté mon blog ces temps-ci…). Merci pour ton commentaire et bravo pour ton blog plein d’humour ! j’ai vu que tu avais décidé de te remettre au sport. Ton article m’a rappelé des souvenirs qui remontent à loin : j’ai moi aussi expérimenté l’émission gym-direct de Direct 8 et dans un bel élan dynamique, j’ai suivi une séance complète un beau matin et me suis retrouvée pleines de courbatures pendant au moins 10 jours ! j’avais légèrement présumé des mes capacités physiques et je n’ai jamais retenté l’expérience depuis.
      Ceci dit, il serait temps que je me bouge un peu plus, je vais suivre ton exemple et aller faire un tour sur you-tube.

  3. Stéphanie dit :

    Je tiens tout d’abord à t’adresser mes félicitations pour le courage dont tu fais preuve devant cette aventure. Dis-toi que tu as déjà fait le plus gros, que tu sais quel comportement adopter, et tout ira bien mieux. C’est la dernière ligne droite !
    Pour ma part, j’ai environ une quinzaine de kilos à perdre. Toujours motivée au début, et démotivée très vite à cause de mon impatience. Mais ton blog, et tes différentes impressions m’ont donné envie de m’y remettre, car, faut pas se leurrer, mais avec ces kilos en trop, on se sent vraiment mal dans sa peau.

    Bon courage et donne-nous rapidement de tes nouvelles 🙂

    • Lucille dit :

      Bonjour Stéphanie, tu mets l’accent sur l’un des principaux freins à la perte de poids : l’impatience ! Même si on maigrit régulièrement, on râle, les yeux rivés sur la balance parce que ça ne va jamais assez vite. Si on arrive à dépasser ça, c’est gagné. J’ai démarré mon blog en Janvier avec une nouvelle devise : « lentement mais sûrement » et je m’y suis accrochée. Résultat aujourd’hui : moins 16kg. Les derniers kilos font de la résistance, plus qu’ 1 kilo à perdre maintenant pour atteindre mon objectif de départ. Il m’arrive encore de m’impatienter et même d’être attirée par l’une de ses pubs débiles promettant une perte de poids rapide et facile (plat hyper protéiné, boisson drainante …). J’ai acheté récemment un lot de 3 pots de taboulé hyper protéiné pensant que ça m’aiderait à déloger mes derniers kilos plus rapidement et que ça me faciliterait la vie (rien à préparer, pas besoin de réfléchir), c’était ridicule et contraire à tout ce que j’écris dans mon blog ! Les plats en question étaient trop salés et bien moins bons que du fait maison d’où un sentiment de frustration à la fin de chaque repas. J’ai vite repris ma philosophie, remballé mes sentiments d’impatience et préparé des plats que j’aime. Maigrir, c’est aussi dans la tête, il faut que ça rime avec plaisir et si le plaisir est au rendez-vous, on attend les repas tranquillement en sachant qu’ils seront agréables, on oublie alors les frustrations, on devient gourmet plutôt que goinfre et les kilos finissent par s’envoler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *